La Peuplade

Nouveautés

La Peuplade Maison d’édition

Bouger, agir, évoluer, prendre part au dialogue, construire une époque, formuler des idées, un propos. De son phare, La Peuplade tient le cap sur une littérature actuelle convaincue, signée, nécessaire. Sans frontières, la maison d’édition occupe le territoire – question d’équilibre –, inclut les grands espaces, projette sa lumière dans la nuit, rassure celui qui voyage.

Aller vers les Éditions La Peuplade signifie adopter rigueur et passion, sans regarder la distance. La Peuplade va vers les gens, pique par les rangs, propose un décor, le sien.

Actualités

Lancement de L’angoisse du poisson rouge à Québec

La Peuplade vous invite chaleureusement au lancement du roman L’angoisse du poisson rouge :

5 à 7 à la librairie Pantoute (286, rue Saint-Joseph, Québec) le mercredi 3 septembre 2014 en présence de l’auteure Mélissa Verreault.

Marjolaine Deschênes à Paris

Boursière du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (2014-2016), Marjolaine Deschênes résidera à Paris de septembre 2014 à août 2016 afin de mener son projet de recherche postdoctorale à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Le projet de Marjolaine, qui touche surtout à la philosophie herméneutique, éthique et féministe, s’intitule Vers une poétique de la fragilité. Paul Ricœur, Judith Butler, Carol Gilligan et l’herméneutique du soi, et sera supervisé par le philosophe et politiste Johann Michel. 

 

Questions en rafale avec Daniel Canty, en résidence au Studio du Québec à Londres.

Daniel Canty a généreusement répondu aux questions de Rachelle McDuff du journal Métro.  On y apprend entre autres qu’il lit présentement The Swimming-Pool Library d’Allan Hollinghurst, que c’est sa main gauche qui l’a mené à l’écriture et on découvre la nature de sa plus grande peur en tant qu’auteur. Pour tout savoir des réponses toujours hors du commun de l’auteur des États-Unis du vent, consultez l’article ici.

Grâce au concours du CALQ, Daniel Canty effectue une résidence d’écriture au Studio du Québec à Londres. Depuis juillet et jusqu’en décembre 2014, Daniel Canty se consacre entièrement à ses projets d’écriture, dans la ville qui « occupe une place cardinale dans [s]on imaginaire et [s]on histoire personnelle ». Il y fera notamment paraître, en édition limitée,  le livret Worldlines, dont il tirera également une lecture.