La Peuplade

La Peuplade Books

La dernière déclaration d’amour

Dagur Hjartarson

Novel

Publication: October 3, 2019
320 pages, 9782924898390, 25,95$ | 19 €

Praise for La dernière déclaration d’amour

Dans le paysage majestueux et ténébreux de l’Islande se dessine un amour crépusculaire, comme un dernier tracé d’espoir dans un univers menacé de disparition. Grandiose, ironique et poignant.

Elsa Pépin, Revue Les Libraires

C’est avec humour et originalité que l’auteur pose un regard sur des éléments politiques et climatiques dans un mélange d’amour et de récit. C’est revitalisant, grandissant et rempli de fatalité; un combo parfait pour une trajectoire littéraire.

Clara Lacroix, Les Bouquineries

★★★★ Il s’agit “non pas [d’]une histoire d’amour mielleuse qui accumule les instants faussement romantiques, mais un témoignage de ce que c’est de tomber amoureux une première fois — et de comment on se remet très rarement d’une telle chute..

 

Sarah Boumedda, Le Devoir

Premier roman d’un poète primé, ce texte aérien, musical, truffé de phrases qu’on a envie de souligner, est le récit d’une jeunesse libre, tantôt engagée, tantôt apathique, qui nage à contre-courant du temps qui passe et voudrait s’en extraire. Tout y est métaphore et poésie, à l’image de cette merveilleuse collection qu’est Fictions du Nord et qui nous fait découvrir, encore une fois, un texte empreint de douceur et d’une grande beauté.

Laila Maalouf, La Presse

Journal amoureux des quatre saisons, chant poétique d’une jeunesse rêveuse et/mais désenchantée, ce livre provoque l’irrémédiable envie de rire, de sourire et d’aller chercher la photo de David Oddsson, ancien premier ministre et directeur de la Banque Centrale islandaise. Vous ne comprenez rien? Lisez ce livre et rejoignez-moi dans ce cercle bientôt nombreux, j’espère, des lecteurs de Dagur Hjartarson.

Librairie Pantagruel, Marseille 7e

Émouvant, parfois ironique, toujours pertinent… sans aucun doute un de mes coups de cœur de la rentrée littéraire!

Catherine Bond, Librairie La Maison de l'Éducation

Le roman islandais du moment n’est donc pas un polar : c’est une romance drôle et amère, une ode irrésistible à notre ultramoderne solitude… Merci Dagur Hjartarson pour cet ovni hautement poétique et pour l’art audacieux d’écrire des dialogues sans les écrire.

Librairie Albertine, France

Émouvant, parfois ironique, toujours pertinent… sans aucun doute un de mes coups de cœur de la rentrée littéraire!

Catherine Bond, Librairie Fleury (Montréal)

C’est drôle, fin, critique et caustique […].

Le blogue Julie à mi mots

Ça se lit “one shot”! […] Je vous le conseille fortement!

Marie-Laurence, émission Les Herbes folles | CISM 89,3 FM, épisode du mardi 22 octobre(à 14 minutes 02

Fragments d’un discours amoureux, réflexion sur la création artistique et l’engagement politique. Derrière son humour, sa construction par comparaisons et décalages langagiers, LA DERNIÈRE DÉCLARATION D’AMOUR joue sa partition d’une mélancolie acidulée et le ridicule sans nom du narrateur finisse par nous toucher.

La viduité

Magnifique entretien dessiné avec Jean-Christophe Salaün, traducteur du roman à l’émission Un livre un jour diffusée sur France Télévisions. / Présenté par : Adeline Alexandre, Delphine Chaume.

Un livre un jour, France Télévisions

Cap sur l’Islande avec ce très joli premier roman du poète Dagur Hjartarson. On y parle d’amour fou, si intense qu’on en appelle à toutes les forces de la nature pour le décrire, de mélancolie face à l’éphémère, d’engagement politique, de sculpture et d’ours polaires.

Librairie Lettre et Merveilles à Pontoise

La Dernière déclaration d’amour est le premier roman de Dagur Hjartarson. On se laisse très rapidement porter par son écriture hautement poétique et pleine d’humour sur fond de réflexion socio-politique et écologique.

Objectif Grand Froid [dans le cadre du Festival Les Boréales à Caen]

Dagur Hjartarson, dont c’est le premier roman, signe ici une belle entrée en matière et me fait dire que je suivrai ses prochaines parutions avec intérêt.

Mes Pages Versicolores

Plein d’originalité, ce texte est un plaisir frais, un petit bijou excentrique, un nuancier des couleurs de notre époque. Dagur Hjartarson invente un nouveau genre : le roman d’amour sociétal. À découvrir.

lecteurs.com

Dagur Hjartarson prouve qu’il est encore possible en 2019 d’écrire un très grand texte romantique. […] Imaginez que Woody Allen et Boris Vian aient revisité à la sauce islandaise le scénario de “500 days of Summer” mâtiné de “Eternal Sunshine of the spotless mind”.

 

SensCritique

Ode à la vie et à la jeunesse, Dagur Hjartarson nous livre une fresque flamboyante dans la figure du narrateur qui n’en est pas moins tragique. L’Islande est frappée par la crise économique, ce qui met en péril l’avenir de la jeunesse islandaise. Cependant le narrateur refuse de tomber dans le marasme et trouve sa porte de sortie dans sa relation amoureuse.

Mathilde Jarrossay, Untitled Magazine

Je n’avais pas remarqué que la température était aussi basse quand j’étais sorti de mon sous-sol, enroulé dans la chaleur que produit un corps amoureux. Le cerveau est habitué à réagir à la menace depuis la nuit des temps, il connaît les tigres, les requins, mais il ne sait pas réagir à l’amour. Quand on perd une jambe dans un accident, le cerveau s’assure qu’on le ressente le moins possible. Quand une femme dit à un homme qu’elle ne l’aime plus, c’est comme si on lui coupait les deux jambes. Et quand elle lui prend la main, c’est comme s’il n’avait jamais rien perdu, ne perdrait jamais rien. Deux poings gros comme des cœurs serrés autour de la même hâte. [Lecture d’extraits]

Shaalors Tu lis quoi ?

Tiens, un livre sur un homme qui tombe amoureux, c’est doux, c’est confortable, on a envie d’y rester. Mais l’ombre de David Oddson plane et l’esprit voit tout de même derrière les brumes amoureuses que quelque chose cloche. Une mélancolie s’installe, on sent la pente glissante et on se demande autant que ce jeune homme où cela se terminera. Un texte qu’on lit d’une traite, bercé par la poésie du texte.

Librairie Lise&moi

Un roman étrange, poétique, qui tourne autour du contexte politique de l’Irlande, d’une amitié et d’une histoire d’amour. L’art, la solitude, le sens de la vie et son absurdité y sont abordés. On se demande parfois si le personnage n’est pas fou, sans pouvoir le confirmer ou non. Un roman écrit avec fougue, délicatesse et conviction ! J’adore.

Laure, Librairie Charlemagne, Charlemagne La Seyne

Un court roman qui déride et attendrit.

Michelle Bernard, Magazine littéraire Nuit Blanche No 160

All Rights Reserved, Éditions La Peuplade / Privacy