La Peuplade

La Peuplade Books

Fair-play

Tove Jansson

Novel

Publication: January 29, 2019
160 pages, 978-2-924898-19-2, 21,95$ | 18 €

Praise for Fair-play

C’est un récit tendre qui donne à rêver d’amour et de lenteur. On y suit deux femmes imprégnées de leurs projets, de minutieuses artisanes, deux recluses qui partagent leur vie tout en veillant à préserver leur si fertile solitude, leur jardin secret. Une histoire toute simple, d’une douceur exquise, à lire au coin d’un feu […].

Catherine Genest, VOIR

Un livre réconfortant, très actuel.

David Cantin, à l'émission Première heure, Radio-Canada

On connaît Tove Jansson (1914 – 2001) comme auteure des Moumines, sympathique famille de trolls-hippopotames occupant une vallée imaginaire du golfe de Finlande. On sait moins son activité de peintre, écrivaine d’expression suédoise et féministe. Dans Fair-play, publié en 1989 et enfin traduit en français, Jansson raconte le quotidien sororal de deux femmes partenaires de vie et d’art, établies sur une petite île au large d’Helsinki. Une suite de scènes et de discussions philosophiques sur ses trois passions indissociables de cette grande créatrice du XXe siècle – le travail, l’amour et la liberté.

Focus Vif/L'Express

[…] un roman paru en 1989 qui explore avec finesse la relation amoureuse de deux femmes artistes.

Christian Desmeules, Le Devoir

C’est vraiment un livre brillant. Très, très, très fort ! À lire et à relire.

Les herbes folles, CISM 89,3 FM

C’est très tendre, très calme, c’est une force lente qui nous semble complètement immuable qui habite ces deux femmes-là. C’est un livre qui est gorgé de sagesse, un engagement très émouvant. Ça me fait penser à mes amitiés amoureuses.

Vanessa Bell et Bärbel Reinke, Les bouquins d'abord

Conjuguant la solitude nécessaire à la création au besoin intrinsèque de l’être humain de vivre en compagnie, ces deux femmes incarnent l’artiste heureux à travers des bribes de vie décrites avec candeur – et une légèreté qui n’est pas sans rappeler celle de l’écrivaine islandaise Auður Ava Ólafsdóttir.

Laila Maalouf, La Presse

Tove Jansson explore en une quinzaine de moments et de petites histoires  la discrète relation amoureuse de deux femmes artistes. Ces courts chapitres sont illuminés par l’humour léger et facétieux de l’auteure.

Christian Desmeules, Le Devoir

Une grande surprise et un incontournable de la rentrée hivernale 2019!

Billy Robinson, La Librairie de Verdun (Montréal)

Merci Plus on est de fous, plus on lit de m’avoir fait découvrir cette autrice-là. […] Là, j’ai envie d’aller en Finlande, j’ai envie de tout lire.

– Claudia Larochelle

[…] c’est une forme de modèle féminin très fort.

– Daphné B.

Claudia Larochelle et Daphné B. à l'émission Plus on est de fous, plus on lit | Radio-Canada

C’est écrit de façon remarquable!

Philippe Fortin-Villeneuve, Librairie Marie-Laura

C’est vraiment grandiose ! On est appelé à découvrir une voix phénoménale, une voix finlandaise, avec un propos intemporel qui ne s’est pas démodé avec le temps.

[…] Quand j’ai découvert [Tove Jansson], ça m’a fait la même sensation que lors que j’ai découvert une Sylvia Plath ou une Virginia Woolf ou une Simone de Beauvoir, il y a plusieurs années. Vraiment, j’ai envie de découvrir tout ce que Tove Jansson a fait.

[…] C’est de toute beauté, c’est rempli de génie et d’humour.

Claudia Larochelle, RDI matin

Sublime texte de Tove Jansson qui remet à sa place la nécessité créatrice pour un monde meilleur.

Juliette Pelletier, Librairie Quai des Brumes

Une écriture limpide, une ambiance qui nous enveloppe immédiatement dans les langueurs platoniques des contrées finlandaises. Une force tendre émane de cette langue portée par les flots d’une mer parfois sauvage, parfois calme. Une fraicheur nécessaire, un appétit du large au sens large du terme.
Fair-play est une merveille, un enchantement. Un réconfort.

Fabien Bernier, Decitre Grenoble

Ce monde charmant teinté d’utopie n’est pas loin de ressembler, d’ailleurs, à celui dans lequel évolua Tove Jansson toute sa vie.

Librairie Drawn & Quarterly

Fair-play raconte comment deux indépendances ne peuvent pas se passer l’une de l’autre, comment l’amour libère et n’enferme pas.

Karine Papillaud, lecteurs.com

Composé de courts chapitres, le roman brosse leur existence, en quelques traits épurés. À nous d’imaginer la totalité du tableau.

Kerenn Elkaïm, Livres Hebdo

Quiétude. Sagesse. Dignité. Et aussi beauté. Ce sont les mots qui viennent à l’esprit à la lecture du petit livre de cette grande auteure finlandaise, Tove Jansson […] Fait de brefs chapitres, dont chacun est une nouvelle achevée, le récit se déploie en un éventail multicolore, offrant une leçon d’art de vivre doublée d’une méditation à la fois intime et universelle.

Elena Balzamo, Le Monde

Une oeuvre sur la camaraderie, l’amour, la tolérance, et la créativité tout en donnant un bel aperçu de la vie culturelle finlandaise.

Objectif Grand Froid

La créatrice des Moomins est aussi l’auteure d’une oeuvre littéraire singulière, sensible, qui place l’amour et et la liberté au-dessus de tout. Dit comme ça, ça a l’air gentillet mais ne vous y trompez pas, c’est aussi lucide, drôle et surtout d’une rare intelligence. Et bon sang que ça fait du bien !

Librairie Delamain

Fair-Play a ce petit quelque chose de doux et de tendre […].

Le blogue Mes pages versicolores

Une leçon profonde et légère de philosophie.

Marguerite Baux, ELLE France

Plaidoyer pour la liberté de penser, Fair-Play enchante par la vivacité de ses saynètes et nous gagne à la cause de ses héroïnes atypiques, décidées et cocasses.

GAEL Magazine, Belgique

Leurs deux ateliers sont connectés par un grenier commun, dans un immeuble situé non loin du port d’Helsinki. Mari et Jonna mènent la vie d’un couple ordinaire : elles arrangent les cadres au mur, regardent des films, séjournent dans une cabane sans électricité sur un îlot, se disputent et se réconcilient. Peu de livres s’emparent du sujet de l’amour stable et épanoui, a fortiori quand il s’agit de celui de deux femmes septuagénaires et artistes. Disparue en 2001, Tove Jansson, créatrice des “Moomins”, série à succès de livres pour enfants, s’est inspirée de sa propre relation avec Tuulikki Pietila pour ce roman éminemment serein.

L'Obs

Tove Jansson nous offre donc un récit d’une subtile douceur et d’un singulier avant-gardisme.

Camille Cloarec, Le Matricule des Anges

Au crépuscule de sa vie, l’auteure offre ici une leçon à la fois de jeunesse et de maturité, une profession de foi en l’autre et une confiance généreuse dans le monde qui nous entoure, dans une vie qui est peut-être faite de petits riens, mais qui donnent au quotidien une saveur candide et une joie paisible.

André Roy, Fugues magazine

J’adore les dialogues, je craque pour l’intégrité des personnages. Aucune concession n’est faite. Et pourtant le geste d’amour, d’acceptation et de compréhension de l’autre est là. Ce qui est contradictoire cohabite, et en très bonne harmonie de surcroît.

Kimamori

Deux artistes, aux dialogues puissants et complices, partagent au quotidien l’observation du monde. Portées par l’enthousiasme, la curiosité et la création, elles méprisent le temps qui passe, «une fantaisie que l’on peut se permettre quand on a la chance d’être aimé.»

Librairie Le Silence de la mer, Vannes

Nous avons affaires à deux femmes remarquables. Attentives au moindre soubresaut de la nature, curieuse de la vie et des êtres sur lesquels elles portent un regard toujours surpris. Les nombreux dialogues et le style direct de Tove Jansson sont à l’image de cette grande dame: sincère, juste et tendre.

Mario Cloutier, En toutes lettres

Drôle, ironique sans être amère, réaliste sans ignorer la part abstraite et fantasque de l’être humain, Jansson offre un petit bijou de prose douce et féroce, un condensé d’existence où quelques phrases, quelques gestes, portent en eux toute la parole et toute l’humanité.

Elsa Pépin, Magazine Les libraires

All Rights Reserved, Éditions La Peuplade / Privacy