La Peuplade

La Peuplade Books

La chambre Neptune

Bertrand Laverdure

Novel

Publication: March 15, 2016
234 pages, 978-2-924519-16-5, 22,95$

Praise for La chambre Neptune

C’est l’un des meilleurs romans que j’ai lu depuis longtemps […] J’ai été subjuguée par cet univers […] Un roman qui traite de la vie et de l’esprit comme jamais.

France Boisvert, Au pays des livres, Radio VM

Poète de la cité, Bertrand Laverdure publie un roman émouvant, La chambre Neptune, qui s’attarde à la relation entre une enfant de 11 ans atteinte d’une maladie incurable et son médecin qui possède une «sexualité clignotante», mi-homme mi-femme. Dans une langue naviguant entre l’hyperréalisme scientifique et la prose poétique, le romancier-poète en profite pour traiter de sujets qui lui sont chers : la vie, la mort, l’absence de Dieu et la bonté humaine. Un livre possédant plusieurs couleurs, strates et styles. À l’image de son auteur.

Mario Cloutier, La Presse

Une écriture magnifique, des images qui tintent comme une cloche dans le matin. Difficile de se séparer de La chambre Neptune. On y revient, on aime s’y attarder dans la gravité et le silence. Un livre de méditation sur la grande aventure du présent et l’être, le temps et les limites de la médecine, l’héroïsme de certaines personnes qui accompagnent des jeunes qui s’en vont avant d’explorer les frontières du monde adulte. Un livre rare.

Yvon Paré, Littérature du Québec

Un livre grave, délicat, généreux, où la mort entre et sort sur la pointe des pieds — et qui fait suite, en quelque sorte, à Comment enseigner la mort à un robot ?, l’essai hors norme que l’auteur (nommé récemment Poète de la Cité de Montréal) avait publié l’an dernier […] Le texte est émaillé de résumés de films et de livres, d’analyses de poèmes, de références à l’art flamand et à la musique — la sérieuse (Couperin) et la légère (Barry Manilow !). Autant de pistes qui peuvent nous aider à apprivoiser notre souffle ultime, et qui font de ce roman une rareté : un livre qu’on commence à relire avant même de l’avoir refermé.

 

Martine Desjardins, L'Actualité

L’art romanesque s’apparente ici à un exercice de curation et l’existence, à une éternelle rencontre avec le savoir.

Dominic Tardif, Le Devoir

Bertrand Laverdure écrit une histoire de la condition humaine avec une étonnante profondeur. Il creuse nos plus infimes certitudes pour ensuite les débouter une à une, nous laissant seuls face aux grands vents avec notre incroyable vulnérabilité.

Lettres québécoises

All Rights Reserved, Éditions La Peuplade / Privacy