La Peuplade

La Peuplade Livres

96BRIC-À-BRAC AU BORD DU LAC

Charles Sagalane

Poésie

Que disent les objets ? D’abord il y a le BOUM du petit cœur qui est grand de l’enfance. Suit l’ère des made in, articles du quotidien, chéris ou rêvés, brisés ou usés, recyclés ou partagés, retentissant en BANG, VLAN ou SMASH. Dans ce fabuleux bazar d’écrire se déballe un théâtre poétique unique, tiraillé entre une volonté incontestable d’éviter l’accumulation de la surconsommation et son revers, l’attachement aux choses qui font sourdre la langue, qui illuminent ce qui est, et réveillent la tendresse du bord du lac.

rien ne sert / d’acquérir / il faut se départir / à point

Classement, inventaire, legs, boutique, fabrique ludique et festival lyrique, l’établi littéraire de Charles Sagalane accueille tout.

Et si ce joyeux tapage faisait résonner votre propre bric-à-brac ?

Parution: 18 septembre 2018
240 pages, 9782924898116, 21.95$ | 18 €

Échos de la presse

Charles Sagalane (…) élabore son autoportrait en inventoriant les objets qui ont traversé son existence (globe terrestre, frigo, marteau, alouette). Animé par le même désir d’épuiser un sujet que dans ses précédents projets obsédés par les saveurs et les costumes, le ramasseux autoproclamé entasse prose, vers, onomatopées, jeux typographiques, satire sociale, gros bon sens, érudition et jasage entre les pages d’un livre que l’on qualifiera bienveillamment de maudite belle patente à gosse.

Dominic Tardif, Le Devoir

Parfaite pour la fin d’été, cette poésie joyeuse sait jongler avec les objets, les sonorités et les images saugrenues.

Mario Cloutier, La Presse

(…) un recueil de poésie ludique et léger qui nous rappelle combien on peut accumuler toutes sortes de possessions matérielles au cours d’une vie.

Victor Bégin, Les Méconnus

Charles Sagalane s’entretient avec Marie-Louise Arsenault à l’émission Plus on est de fous, plus on lit.

Plus on est de fous, plus on lit, Ici Radio-Canada Première

Un regard d’une extrême lucidité par rapport à l’objet, à la consommation.

Culture Hebdo

Car Sagalane n’est pas juste un « ramasseux rare » (p. 74), c’est un bricoleur. Qu’il construise des bibliothèques de survie ou des poèmes, l’auteur agence les matériaux pour créer un mini édifice, selon une structure bien précise. Qu’elle obéisse au pouvoir des nombres (96 pour ce recueil) ou à celui des rimes, qu’elle se crée en coupant dans le bois brut ou dans la page, la structure est contrainte et jeu. Elle inspire.

Christine Turgeon, Le petit blogue sans prétention d'une lectrice compulsive

Pour moi, Sagalane est un auteur qui incarne parfaitement la beauté d’une poésie contemporaine tout en tournant son regard vers le passé et les souvenirs. C’est réconfortant de le lire. Et comme chaque fois, j’ai envie de tout noter dans ses livres, puisque certains passages sont si beaux, si imagés et si parlants.

Mon coussin de lecture

Tous droits réservés, Éditions La Peuplade / Vie privée