La Peuplade

La Peuplade Livres

LIMINAL

Jordan Tannahill

Roman

Le 21 janvier 2017 à 11h04, la mère malade de Jordan n’est toujours pas réveillée. Il ouvre la porte de sa chambre pour vérifier si tout va bien. Son regard s’ajuste sur la forme allongée dans le lit. Monica vit-elle encore ? Liminal tient dans cette seule seconde. Toute la vie revient alors en une bouffée de souvenirs, une plongée immense dans un seul mystère : être un corps. Qu’est-ce qu’un corps ? Quelles en sont les limites ? Des androïdes aux sex clubs, de l’extase mystique de Sainte Thérèse d’Avila à la castration d’une performeuse queer, au carrefour de l’autofiction, de la saga milléniale et de la pop philosophie, le récit s’organise en une prodigieuse odyssée personnelle peuplée d’artistes, de scientifiques et de marginaux magnifiques.

 

Traduit de l’anglais par Mélissa Verreault

 

LISTE PRÉLIMINAIRE – Prix des libraires du Québec 2020, catégorie Roman-Nouvelles-Récit hors Québec

Parution: 19 septembre 2019
460 pages, 978-2-924898-36-9, 27.95$ | 21 €

Échos de la presse

La première œuvre de fiction du jeune dramaturge canadien Jordan Tannahill resplendit de sensibilité et d’intelligence alors que ce pourfendeur d’idées reçues s’attaque au vaisseau des vaisseaux, le corps. ★★★★

Olivier Boisvert, Lettres québécoises, été 2019, no 174

Tannahill est l’un des artistes les plus extraordinaires du Canada.

CBC

Ce roman nous offre une incursion totale dans cette seconde qui hésite entre la vie et la mort, dans le flot d’images et de paroles qui est ravivé pendant ce court instant et qui nous submerge, dans ce flottement qui fait de nous aussi bien un corps terrestre formant un tout qu’un amalgame de particules aériennes disséminant ses morceaux dans le cœur de toutes choses. Quand on est confronté aux limites, les valves de la mémoire et de la conscience s’ouvrent. Un voyage !

Isabelle Beaulieu, Revue Les libraires

Je suis très fasciné par le corps. Il continue d’être une de mes grandes sources d’inspiration, notamment par la façon dont sa capacité au plaisir est régie. Je pense que, pour comprendre ce que c’est d’exister, nous cherchons à transcender nos corps. On les pousse à l’extrême et on teste leurs limites, que ce soit par l’usage de drogues ou en leur infligeant de la douleur. – Jordan Tannahill

Marie-Lise Rousseau, Journal Métro

Le premier roman de Jordan Tannahill décortique l’intime et le grave, le beau et l’immonde, dans une atmosphère pop électrique qui rappelle le cinéma de Xavier Dolan. Un texte percutant et hypersensible.

Michael Mathieu, Librairie de Paris

Il y a des romans qui nous absorbent parce qu’ils racontent beaucoup de choses et beaucoup plus que ce qu’ils laissent paraître ! C’est le cas du premier roman particulièrement bien réussi de Jordan Tannahill paru aux éditions La Peuplade ! Un court instant tout juste perceptible qui devient un monde entier aux réflexions intenses ! À lire – À conseiller – À offrir – À donner – à relire et à apprécier toujours d’une manière différente !

Librairie L'Impromptu à Paris 

Entre le roman et l’autofiction, LIMINAL est une œuvre dense, subtile mais accessible, qui se savoure. Sublime!

Morgane de la librairie Les Arpenteurs, Paris

C’est visuel. C’est une œuvre complète dans le sens où on le voit lui [Jordan Tannahill] comme homme, comme gai, comme membre d’une culture queer, comme créateur […]. Et c’est toute une réflexion qui tourne en boucle elliptique autour de la question : qu’est-ce que la conscience, le corps, l’être humain, etc. C’est très bien construit!

Bryan St-Louis, Épilogue - Magazine littéraire de CKIA FM du 29 septembre à 22min57

Roman passionnant, texte brillant et intelligent qui coupe le souffle […] Un texte qui va faire sa place, j’en suis convaincu.

Yvon Paré, Littérature du Québec

LIMINAL est le récit d’un jeune homme génération millennials qui aborde avec brio cette essentielle question : « Qu’est-ce qu’habiter un(son) corps? » Et c’est un prodigieux, un remarquable premier roman.

Librairie L'Atelier, Paris

Sur le seuil de la chambre de sa mère, alors qu’elle ne s’est pas levée à l’heure habituelle, Jordan se retrouve au seuil de deux possibilités : sa mère peut être vivante, ou morte. C’est le temps de cette unique seconde de doute que se déroule ce récit percutant, intelligent et incroyablement touchant. Comment définir une mère et son fils, leur relation et leur vision l’un·e de l’autre, en empruntant à la philosophie, la physique, les mathématiques et à la création artistique. Superbe !

Camille de la Librairie L'embarcadère, Saint-Nazaire, France

Pétri de références littéraires (Lispector, Kristeva, Artaud) et scientifiques (autour de la robotique, par exemple), le roman traverse les drames des dernières décennies (le 11-Septembre, l’attentat à Nice, l’élection de Trump, le Brexit), et soulève les questionnements et les doutes d’une génération entière.

Camille Cloarec, Le Matricule des Anges

[…] des androïdes et des artistes queer de performance n’auront jamais fait si bon ménage que dans ce roman d’une force spectaculaire.

Catherine Bond, Librairie Fleury (Montréal)

C’est un livre qui m’a profondément touchée. […] Quel bijou! Vraiment, vraiment un très grand succès! Bravo à La Peuplade d’avoir traduit pour la première fois Jordan Tanahill en français.

Catherine Emmanuelle Brunet, émission Les Herbes folles CISM 89,3 FM [émission du 15 octobre à 35:25]

Ce livre est une merveille d’intelligence et de sensibilité. Bravo Mélissa Verreault pour la splendide traduction!

L'écrivain Simon Boulerice

[…] un chant intense et personnel qui suit les règles de l’émotion et les lois de la sensibilité.

André Roy, Fugues Magazine

[…] foisonnant, passionnant, vibrant d’intensité et d’humanité, charnel, fusionnel, émotionnel… la liste serait trop longue à dresser ici: à chacun de se faire son propre avis.

Garoupe

Tous droits réservés, Éditions La Peuplade / Vie privée