La Peuplade

La Peuplade Livres

SOUVENIRS LIQUIDES

François Turcot

Poésie

Par une soif d’images filtrées au gré de leurs éclats, Souvenirs liquides ouvre l’enquête et s’engage à saisir méticuleusement la vie. Tonique comme jamais, la poésie de François Turcot oxygène des questions nouvelles, garde un secret – on la sent désir et mystère, persistance et matière. De la cuisine au balcon où un avion fend le ciel, elle est la robe d’un fruit que l’on coupe, en biseau ou en quartiers, et dont on épanche le suc à l’évier.

 

Puis j’osais la joie revenue – à toute vapeur l’envie d’asperger et de tordre, drainé sous un jet vif – précis comme une lame.

 

LISTE PRÉLIMINAIRE – Prix des libraires du Québec 2020, Poésie québécoise

Parution: 10 octobre 2019
104 pages, 978-2-924898-37-6, 19,95 $ — 15 €

Échos de la presse

François Turcot […] éblouit avec son nouveau recueil, SOUVENIRS LIQUIDES, présentant une poésie fignolée qui s’efforce de saisir tous les détails et les éclats de la vie.

Revue Les Libraires

[…] François Turcot revient à la charge avec un recueil de poésie sucrée, aérienne, désaltérante, croquante et d’une infinie beauté. Parfums et saveurs sont au détour de chaque page, en heureuse compagnie de souvenirs sépia et d’apartés intimistes. Écrit dans un style ciselé et fort rythmé, SOUVENIRS LIQUIDES nous rafraîchit et nous réchauffe, nous plonge au sein des beaux soirs d’été, nous donne l’impression de croquer à pleines dents dans un agrume et de boire un peu de soleil. Car les mots peuvent après tout être des fruits.

François-Alexandre Bourbeau, Librairie Liber (New Richmond), Revue Les libraires.

Il faut lire et relire ce superbe recueil! Ne serait-ce que pour étancher ce «désir de tout rincer» et cette «soif d’eau juste» qui logent secrètement aux creux des heures les plus ordinaires de nos vies.

L'écrivaine Marie-Hélène Voyer

Depuis 2006, Turcot arpente le paysage poétique québécois sans faire trop de bruit, bâtissant une oeuvre littéraire singulière qui, force est de l’admettre, se hisse parmi les incontournables de sa génération. […] Il y aurait, entre la chair juteuse des fruits et des courants d’air rythmant les changements de saisons, une poésie inhérente au mouvement des choses dont François Turcot connaît les secrets.

Jérémy Laniel, Lettres québécoises

Tous droits réservés, Éditions La Peuplade / Vie privée