La Peuplade

La Peuplade Livres

AGATHE

Anne Cathrine Bomann

Roman

Soixante-douze ans passés, un demi-siècle de pratique et huit cents entretiens restants avant la fermeture de son cabinet : voilà ce qu’il subsiste du parcours d’un psychanalyste en fin de carrière. Or, l’arrivée imprévue d’une ultime patiente, Agathe Zimmermann, une Allemande à l’odeur de pomme, renverse tout. Fragile et transparente comme du verre, elle a perdu l’envie de vivre. Agathe, c’est l’histoire d’un petit miracle, la rencontre de deux êtres vides qui se remplissent à nouveau. Anne Cathrine Bomann signe ici un roman intelligent et inattendu, décortiquant avec tendresse les angoisses humaines : être, devenir quelqu’un, désirer et vieillir. Serait-il possible de découvrir enfin de quoi on a vraiment peur ?

 

Tout le monde sait qu’on ne doit pas mélanger la thérapie et la vraie vie ; vois ce qui est arrivé à ce bon Jung.

 

Traduit du danois par Inès Jorgensen.

Parution: 27 août 2019
176 pages, 978-2-924898-35-2, 21.95$ | 18 €

Échos de la presse

Rencontre de deux personnes abusées et désabusées par la vie, AGATHE séduit par son atmosphère feutrée ainsi que par l’immense attention que l’auteure porte aux émotions de ses personnages maladroits. Il y a dans ce premier roman la délicatesse du regard d’Emmanuel Bove. Le livre prend la forme du journal d’un psychanalyste peu avant la retraite. La distance avec les autres est le pilier de la vie de ce solitaire qui ne laisse rien de ce qui se passe dans son cabinet le suivre dans son appartement. Puis arrive Agathe. Elle veut consulter après une tentative de suicide mais ne nourrit « aucune illusion d’aller bien » et souhaiterait « simplement pouvoir fonctionner ». Celle qui sera sa dernière patiente sent la pomme, trouve le psychanalyste, qui lentement baisse la garde. Bomann décrit avec justesse ce moment où deux individus se reconnaissent. Deux êtres que vivre effraie.

Gladys Marivat, Le Monde

[…] un premier roman aussi délicat que singulier, intimiste et touchant.

Delphine Peras, L'Express 

Les merveilles sont rares dans le monde littéraire, mais elles existent.

Frankfurter Allgemeine Zeitung

Véritable phénomène littéraire traduit en une vingtaine de langues, Agathe, le premier roman de la psychologue danoise Anne Cathrine Bomann, raconte comment deux êtres vides et déprimés se remplissent de vie, à la rencontre de l’un et de l’autre. Cette histoire de petit miracle entre un vieux psychanalyste en fin de course et une patiente qui cherche un sens à sa vie dépeint toute la force des relations humaines.

Marie-France Bornais, Journal de Québec

Qui est le plus perdu des deux, le psy en fin de carrière ou Agathe sa dernière patiente dont il ne voulait pas ? En refermant le très joli livre d’Anne Cathrine Bomann vous vous direz qu’il ne s’est presque rien passé et à la fois beaucoup, et vous penserez longtemps à eux.

Librairie L’Instant à Paris

Chapitres magnifiques sur la condition humaine.

Culture hebdo

Les larmes me sont montées aux yeux à certains moments phares du roman et de véritables questions tirées directement des dialogues du roman sont demeurées en moi.

Frédérique Lévesque, Le fil rouge

Dans ce roman, Anne Cathrine Bomann nous livre avec intelligence, les questionnements, les sensations, les angoisses, les doutes et les sentiments d’un être. Un livre fin, sensible et subtil sur la nature humaine et ses fêlures, sur les rencontres et le désir.

Valérie Schopp, Librairie L'arbre à mots, France

Un livre d’une grande finesse […]. Bomann laisse passer une douce lumière à travers les fêlures de ses personnages façonnés par l’âpreté d’une vie. Agathe est un livre que l’on donne en partage comme on offrirait une tarte aux pommes saupoudrée de cannelle…

Fanny, blogue Les libraires masqués du Grenier, France

Un premier roman qui englobe les sentiments humains et leurs complexités d’une lumière cristalline. Un très beau moment de lecture !

Librairie Les Mots Passants, Aubervilliers

Encore un sacré premier roman que nous offre la rentrée littéraire avec une plongée dans l’intime avec subtilité et tendresse!

Librairie L'Impromptu à Paris

Intimiste, profond, touchant. Le premier roman d’Anne Cathrine Bomann, une psychologue danoise de 35 ans, nous arrive sur la pointe des pieds, sans tambour ni trompette.

Nathalie Collard, La Presse

[…] l’histoire est tellement bien ficelée, avec juste ce qu’il faut d’humour et d’autodérision, qu’on traverse ces quelques mois dans la vie d’un vieux psy avec un bonheur réel. Anne Cathrine Bomann nous plonge dans cet univers singulier, où l’on constate avec plaisir qu’il n’est jamais trop tard pour transformer sa vie.

Daniel Chrétien, Châtelaine

Que dire de ce roman plein de finesse et d’attentions […]. Que j’ai aimé cette empathie et cette recherche de l’autre. Une belle façon de se glisser dans les turpitudes de l’âme et de s’ouvrir à ses proches.

Yvon Paré, Littérature du Québec

Une histoire douce et positive. Avec un ton simple et poétique, Anne Cathrine Bomann trouve les mots les plus justes pour parler des sentiments ; elle parvient à écrire une histoire profonde et faire vivre des les personnages authentiques avec très peu mots.

Librairie Pax, Liège

[…] un sacré recueil de phrases-trésors.

Aurélie Barlet, La Pléiade - Librairie & Papeterie, Cagnes-sur-mer

Petit bijou littéraire solaire, le roman d’Anne Cathrine Bomann est un antidote au désespoir d’une subtilité désarmante. Avec une écriture limpide et délicate l’auteure imprime en nous la certitude que rien ne vaut plus le coup que d’aller vers les autres pour parcourir le chemin serein de la vie.

Juliette, Librairie Quai des Brumes, Strasbourg

Un livre fin, sensible et subtil sur la nature humaine et ses fêlures, sur les rencontres et le désir.

Valérie Schopp, Librairie L'arbre à mots, Rochefort

Ce livre parle de la solitude, de la mort, des peurs, de l’amour, de la retraite. C’est très beau et très doux et ça sent la pomme et la cannelle. Un livre qui vous réchauffera le cœur cet automne.

Sandrine Dantard, Fnac

On parle souvent de « feel-good book », Agathe en est véritablement un. Il a cette magie qui opère sur le lecteur. Vous refermez le livre et vous souriez à la pensée de ce psychanalyste qui s’est dévoilé pendant 180 pages.

Marie-Laure Turoche, Librairie Coiffard, Nantes

Fin, précis, au plus près des sentiments des deux protagonistes. Une réussite.

Grégoire Courtois, Librairie Obliques, Auxerre

Un livre d’une grande finesse qui laisse le temps aux âmes solitaires et désabusées de se retrouver.

Fanny Nowak, Librairie Le Grenier, Dinan

Cycles de consultations lors duquel survient un détail, une modulation, à peine perceptible qui suffit à nous faire observer, ressentir, le changement. Quand l’ouverture à l’autre mène à soi… Subtil et tendre.

Elodie Martin, Librairie La Baignoire d'Archimède, Brive-La Gaillarde

Rarement une couverture aura été autant en phase avec le roman qu’elle habille! […] Hypnotisé par cette femme mystérieuse à la beauté tourmentée, vous le serez aussi par ce texte qui devrait faire son nid parmi les meilleurs romans de littérature étrangère de la cuvée 2019.

Maryline Noël, Librairie Le Comptoir, Santiago du Chili

Quand les rôles s’inversent, que la patiente que l’on ne voulait ni entendre ni aider se fait attendre et désirer, quand elle le fait réfléchir, quand elle nomme les pensées qu’il se refuse à manifester, ainsi naît Agathe.

Barbara Fasseur, ActuaLitté

Un livre à part, un instant de lecture suspendu, feutré, apaisant. […] Un roman vivant, généreux, sincère et qui brille d’une intelligence peu commune. Très belle découverte !

Librairie Delamain, Paris

Roman des tic-tac et de la mort, de la vie qui rarement nous laisse en paix, qui jamais ne nous oublie. Jusqu’au dernier souffle, jusqu’au dernier, tout dernier battement de cœur.

Amandine Glévarec, Kroniques.com 

Un roman doux et réconfortant.

Marie-Hélène Vaugeois, Librairie Vaugeois (Québec)

Le roman déconcerte par son irrévérence, osant mettre en scène un psychologue qui avoue son criant manque d’intérêt pour la souffrance de ses patients et gribouillant un dessin de la perte de cheveux de sa patiente plutôt que d’écouter son récit.

Elsa Pépin, Revue Les Libraires

C’est tout en douceur, en délicatesse […] Un de mes coups de coeur de la rentrée et je pense que ça va plaire à énormément de monde!

Audrey Martel à l'émission 360 PM sur ICI Première, Radio-Canada

Une jolie histoire qui embarque, promène, pose des questions profondes avec douceur et légèreté, avec malice parfois. Une tendre leçon d’humanité.

Librairie Maruani, Paris

Quand la vie vous surprend au moment où vous vous y attendez le moins !

Delphine, Librairie Durance, Nantes

Un ouvrage qui fait du bien et qui est écrit avec intelligence, tendresse et bienveillance.

La gazette de L’impromptu, #12, mardi 3 septembre 2019

Une très belle surprise!

Librairie l'arbre à lettres, Paris

Ni drame excessif ni passion dévorante, donc, pour ce qui ne doit pas être lu comme une histoire d’amour mais comme le récit plein de délicatesse d’un sauvetage mutuel […]. De leur rencontre inespérée, Anne Cathrine Bomann ne prétend rien tirer d’autre qu’une étincelle, une simple possibilité toute de tendresse retenue, sans rien céder à l’indécence habituelle du « geste » littéraire. Une lueur, à peine, mais dont la pâleur diffuse illumine bien mieux et bien plus durablement la mémoire du lecteur que n’importe quel embrasement de papier.

Yann Fastler, Le Matricule des Anges

Anne Cathrine Bomann à l’écriture sensible nous touche par la délicatesse avec laquelle elle donne vie à ses personnages. Ce premier roman édité par une maison d’édition québécoise est très réussi.

Benzine Magazine

Un roman court. Un roman qui interroge, qui s’interroge. Un roman qui prend son temps. Un roman qui comble. […]
AGATHE est un roman avec lequel il faut prendre son temps, où la tendresse est dans la plume de l’auteur, où la couverture donne envie de s’y plonger. AGATHE est un joli premier roman.

Un brin de Syboulette

Ce roman est celui d’une rencontre, celle de deux âmes perdues. D’un cheminement intérieur et, finalement, d’un cheminement vers l’autre, sans la distance que permet un fauteuil dans un bureau de psychanalyse.
L’auteure danoise, championne de tennis de table (!), analyse les êtres et interroge les consciences avec subtilité et brio dans ce premier roman très maitrisé qui marquera chacun de nous.

 L'Oiseau-lire Visé, Belgique

L’écriture d’Anne Cathrine Bomann, elle est tout en douceur, elle est tout en légèreté, puis elle est tout en tendresse.

Catherine Emmanuel Brunet, Les Herbes folles | CISM 89,3 [émission du 17 septembre 2019]

[…] intelligent et sensible. Un texte court, mais de ceux qui vous interrogent.

Une libraire blogueuse

Lumineux petit roman sur la rencontre et l’alchimie merveilleuse qu’elle provoque parfois entre deux êtres.

Librairie L'Impromptu [Paris]

La Peuplade poursuit son merveilleux périple dans les contrées du Nord avec AGATHE, un livre extrêmement raffiné de la Danoise Anne Cathrine Bomann. Un psychanalyste en toute fin de carrière reçoit, à son corps défendant, une nouvelle patiente, Agathe, une femme au bout de son rouleau. Entre deux personnes qui n’attendent plus rien de la vie, l’inattendu peut alors survenir.

En toutes lettres, Mario Cloutier

On se laisse bercer par l’humanité simple, et non simpliste, du quotidien du psychanalyste. Et, surtout, on trouve réconfort dans cet espoir qu’il n’est jamais trop tard pour entrer en contact avec les autres. Ni pour se voir soi-même tel(le) qu’on est.

Valérie Lessard, ICI Ottawa Gatineau

Tous droits réservés, Éditions La Peuplade / Vie privée