La Peuplade

Béante

La Peuplade Livres

Béante

Marie-Andrée Gill

Poésie

Béante donne des yeux dans la nuit. Minuit est l’heure du recueil et la lune est pleine. Empreint d’une désinvolture certaine − « invente la fin comme tu veux » −, ce texte poétique nous plonge au cœur de la mémoire des hommes et de la concrétude des jours. Au contact des marées et des étoiles, des mirages et des ancêtres, l’être humain − ilnu −, ici représenté, voyage du dehors vers le dedans. Entre les moments d’égarement et les moments de lucidité, on veut résoudre les peut-être, apprivoiser les déchéances, trouver une lumière.

 Béante superpose les temps. Jusqu’à la fin de la nuit.

Parution: 4 septembre 2012
92 pages, 978-2-923530-47-5, 18,95$ (ÉPUISÉ, NOUVELLE ÉDITION DISPONIBLE À 19.95$)

Échos de la presse

Avec Béante, son premier recueil publié à La Peuplade, Marie-Andrée Gill nous invite dans un univers où l’écriture se creuse un vibrant passage entre la fragilité de l’être et l’énonciation d’un monde étouffant. La poétesse sillonne dans une échappée les anfractuosités du désir d’aller « au bout des déconstructions où se tient planant l’espace de tout ce que tu veux d’autre » et de « greffer des pattes de lapin aux chats noirs ». Née à Mashteuiatsh, Gill sait ancrer une écriture d’une profonde intimité à un souffle identitaire n’ayant pas peur des mots pour évoquer les difficultés du réel.

Christian Girard, Librairie Pantoute

Du résolument intime à l’infiniment grand, la poète innue Marie-Andrée Gill propose aussi un tout aussi puissant recueil porté par une quête identitaire

Valérie Lessard, Le Droit

C’est un recueil qui frappe l’imaginaire que nous offre Marie-Andrée Gill avec Béante. J’ai été soufflée par le savant dosage des vers, qui allient blessures et amour, minuits et soleils, affrontements et attente. Pas étonnant que le recueil se retrouve finaliste aux Prix du Gouverneur Général dans la catégorie poésie!

Chloé Leduc-Bélanger, Les Méconnus

Tous droits réservés, Éditions La Peuplade / Vie privée