La Peuplade

La Peuplade Livres

TÉNÈBRE

Paul Kawczak

Roman

Un matin de septembre 1890, un géomètre belge, mandaté par son Roi pour démanteler l’Afrique, quitte Léopoldville vers le Nord. Avec l’autorité des étoiles et quelques instruments savants, Pierre Claes a pour mission de matérialiser, à même les terres sauvages, le tracé exact de ce que l’Europe nomme alors le « progrès ». À bord du Fleur de Bruges, glissant sur le fleuve Congo, l’accompagnent des travailleurs bantous et Xi Xiao, un maître tatoueur chinois, bourreau spécialisé dans l’art de la découpe humaine. Celui-ci décèle l’avenir en toute chose : Xi Xiao sait quelle œuvre d’abomination est la colonisation, et il sait qu’il aimera le géomètre d’amour. Ténèbre est l’histoire d’une mutilation.

 

Kawczak présente un incroyable roman d’aventure traversé d’érotisme, un opéra de désir et de douleur tout empreint de réalisme magique, qui du Nord de l’Europe au cœur de l’Afrique coule comme une larme de sang sur la face de l’Histoire.

 

Paul Kawczak est né à Besançon dans l’est de la France. Il vit aujourd’hui au Québec. Ténèbre est son premier roman.

 

Date de parution : 23 janvier 2020

Parution: 31 décembre 2019
320 pages, 978-2-924898-49-9, 25,95$ | 19 €

Échos de la presse

À l’image de ses personnages, « Ténèbre » est un livre charnel, désespéré, exalté, qui suinte d’humeurs et de transpiration. C’est le tableau grouillant d’un XIXe siècle malade, halluciné, en état d’ébriété, de délire mystique et poétique permanent. Hommage décalé au Coeur des ténèbres de Conrad, le pastiche trouve sa propre force dans une galerie de portraits splendides et misérables, dans l’évocation de tous ces pauvres êtres meurtris par l’amour et qui courent à leur perte avec panache.

 

Grégoire Courtois – Librairie Obliques

J’ai été complètement happé! Ce roman est parcouru par une fièvre hallucinée, un embrasement charnel et une écriture virtuose.

Bodart Hugues – Librairie Filigranes

La force narrative du roman est si puissante que l’on pourrait continuer à en lire des pages et des pages en plus. Un roman d’aventure exaltant qui nous raconte une histoire épique, entre imaginaire et réalité historique. Un style puissant et extraordinairement sensible et d’une acuité percutante. Et puis je crois qu’avant toute chose, c’est une lecture complètement hypnotique aux effets troublants et magiques. On souffre, on transpire, on palpite, on frissonne de plaisir. On vit cette expérience magique de ne plus rien contrôler. Franchement c’est mystique. […] J’ai voyagé. J’ai trippé quoi. Quel livre!

Elodie Murzi, Librairie Ici Grands Boulevards

Pendant la lecture, on suffoque, on blêmit, on sue, confronté à l’enfer de la colonisation et les ténèbres de l’âme humaine. Après la lecture, la certitude d’avoir lu un extraordinaire roman d’aventures d’une noirceur addictive et d’une qualité littéraire immense.

Alain Belier – Librairie Lucioles

Ce qui est remarquable dans le roman, c’est la limpidité avec laquelle il avance! […] c’est un roman très juste qui sent l’aventure et l’horreur coloniale avec folie et passion!

C’est ça qui est fou […]!

Et pourtant il y a aussi évidemment de fortes théories et pensées sur la colonisation, l’Europe etc. Que tout soit réuni dans ce roman et que ce soit si limpide, c’est très fort!»

Simon Gémon – Librairie Atout Livre

 

J’ai adoré. Grand roman d’aventure, d’une poésie folle et sensuelle, férocement politique. Et alors, quelle écriture, du premier au dernier mot c’est incroyablement maîtrisé (et pourtant je déteste cette expression). Un récit fou dont l’auteur ne lâche jamais la bride.

Antoine Jarrige – Cultura Bègles

«sauvage aux premiers temps de la colonisation belge, cette épopée hallucinée nous emmène par des sentiers étranges et dérangeants. Beau, poétique, étonnant, un roman à ne pas manquer.

Paco Vallat – Librairie Terre Des Livres

Tous droits réservés, Éditions La Peuplade / Vie privée